Feuille de route d’une application React

Header de l'article : feuille de route react

Lorsque j’ai commencé à coder une application React, j’ai passé un petit bout de temps à googler “React c’est quoi ?”, “Quelle librairie utiliser pour le routing ?” etc… C’est pourquoi je vous livre ici, une petite feuille de route pour réaliser votre première application React sans vous perdre dans les méandres de google 🙂 .

Sommaire

Note : Si vous n’avais jamais codé en javascript, je vous recommande d’y jeter un oeil avant de commencer React.

1. React ? C’est quoi ?

React est une librairie Javascript open source lancée par Facebook. Voici les grandes lignes de celle-ci :

1.1 Une histoire de DOM

React est basé sur un DOM virtuel. Ainsi, lorsque nous écrivons nos composants React, nous ne modifions pas directement le DOM principal, mais celui géré par React lui-même. Ce petit tour de passe-passe permet, par la suite, de comparer les deux DOM et de réaliser les opérations les moins coûteuses afin de mettre à jour le DOM principal.

1.2 Une application structurée en component

Un composant React contient des props (variables passées et définies par le composant parent) et un state, (variable définie par le composant lui-même). Chaque modification de l’une d’entre elles entraîne la mise à jour du composant et de ses enfants.

Celui-ci contient également la fonction render() qui retourne la structure du DOM virtuel prise en charge par votre composant.

Si vous voulez avoir un meilleur aperçu du fonctionnement d’un composant, c’est par ici que cela se passe : Introduction à React 🙂
Vous y trouverez :

  • plus d’information sur les bases de React
  • la réalisation, pas à pas, d’un composant React

2. Gérer le state

Prenons comme exemple un simple texte modifiable par l’utilisateur. Vous allez avoir besoin de modifier celui-ci selon les actions de l’utilisateur et mettre à jour son affichage. Pour cela, rien de mieux que le state de votre application.

Le state initial se déclare dans le constructeur de votre composant, comme-ci :

et se met à jour via la fonction setState().

Pour voir l’implémentation et l’utilisation du state dans un composant, c’est par ici : Découverte du state 🙂

3. Prendre en main le cycle de vie d’un composant React

Lors de l’initialisation d’un composant, React appelle successivement quatre fonctions :

  • constructor()
  • componentWillMount()
  • render()
  • componentDidMount()

C’est dans le contructor que vous initialiserez le state. La fonction componentDidMount(), quant à elle, vous permettra de faire des appels API.

De plus, à chaque modification du state, React appelle les fonctions suivantes :

  • componentWillReceiveProps(nextProps)
  • shouldComponentUpdate(nextProps, nextState)
  • componentWillUpdate(nextProps, nextState)
  • render()
  • componentDidUpdate(prevProps, prevState)

J’ai également listé la fonction componentWillReceiveProps(nextProps), mais celle-ci n’est appelée que lorsque le composant parent modifie les props de notre composant.

Avec la fonction shouldComponentUpdate(nextProps, nextState), vous pourrez indiquer à React si vous voulez que les fonctions qui suivent soit appelées ou pas. Cela nous permet ainsi d’améliorer la performance de notre application dans le cas où un composant est “re-rendu” à chaque modification alors que cela n’est pas nécéssaire.

Pour une explication plus détaillée de chaque fonction et de leur implémentation, c’est par ici que cela se passe : En savoir un peu plus sur le cycle de vie d’un composant React 🙂

4. Redux

Redux va vous permettre de manager tout le state de votre application en un seul et même endroit. Celui-ci sera ne sera jamais modifié, ce sont les reducers de Redux qui auront pour charge de retourner un nouveau state à partir d’une action qui aura été dispatchée (envoyée) par l’un de vos composant. Cela rend votre state totalement prédictible, car vous connaissez l’action qui est envoyée et ainsi quelles modifications seront faites.

Redux est donc composée :

  • de reducers qui retournent un nouveau state à partir de celui existant et de l’action envoyée
  • d’actions, qui sont prédéfinies et envoyées par vos composants
  • de containers, qui ont pour charge de lier vos composant à Redux

Si vous voulez en savoir plus sur chaque élément de redux et leur implémentation : Implémenter Redux dans une application React 🙂
Vous pourrez également y voir un exemple d’appel API.

5. Persister ses données

Le state c’est cool, mais si l’application n’en garde aucun souvenir lors du rechargement de la page, à quoi bon ? Pour réaliser cette tâche, et en assumant que vous avez adopté Redux 🙂 , je vous conseille la librairie redux-persist.
Celle-ci va sauvegarder votre state à chaque modification et le charger lors du chargement de l’application.

Je n’ai pas beaucoup de choses à rajouter, si ce n’est que cela va vous faciliter la vie ;).

Pour voir son implémentation, c’est par ici : Persister ses données 🙂

6. La navigation

À moins que votre application ne contienne qu’une seul page, vous allez avoir besoin d’y naviguer. Pour cela je vous propose les librairies react-router et react-router-redux.

  • la première nous permet de synchroniser notre interface React avec l’url et donc de naviguer dans notre application, via celle-ci.
  • la seconde, quant à elle, nous permet de synchroniser tout cela avec Redux.

Pour voir un exemple d’utilisation, c’est par ici que cela se passe : Naviguer dans son application React 🙂

7. En apprendre un peu plus

Je vous liste ici quelques liens utiles pour en savoir un peu plus sur React 🙂

Laisser un commentaire